Billet pastoral Pâques

Avec Pâques, l’Église entre dans le temps Pascal. Ce temps met à l’honneur la résurrection du Christ, dans la liturgie, les lectures et les prières de la messe.
Ce temps dure 50 jours. Il se termine à la Pentecôte

Un peu d’histoire :

La célébration de la Pâques remonte au temps où Dieu libéra Israël de la main de Pharaon. Cette libération impliqua un exil. Le peuple hébreu dut abandonner tout ce qui lui était familier et se mettre en route.
La signification spirituelle de l’évènement devenait évidente : l’esclavage humain était le signe de l’esclavage spirituel, celui dans lequel nous tient le péché.
Dieu voulait en délivrer son peuple. Mais pour cela, il fallait que le peuple accepte de tout quitter pour ne suivre que Dieu. Cette libération commença par un repas, un repas que nos frères aînés, les juifs, continuent de célébrer sous forme de mémorial, le Seder de Pessah.

Six siècles avant Jésus Christ, le peuple juif connut un autre exil :
Il fut déporté par les babyloniens et le Temple de Jérusalem où ils rendaient un culte à Dieu fut détruit. Ils ne pouvaient donc plus offrir les sacrifices prescrits par la loi de Moïse. Alors ils s’interrogèrent sur le sacrifice qui plaît à Dieu et sur la façon de continuer à Lui rendre un culte. La famille et la synagogue devinrent le lieu de la célébration du culte rendu à Dieu.

D’une certaine manière, c’est ce qui se passe pour nous.

Nous sommes comme exilés, loin de nos églises.

Mais c’est une opportunité qui nous est offerte pour que nos maisons, nos foyers (re)deviennent des lieux où l’on prie, où l’on célèbre le Seigneur.