Festival Court-ci, Court-ça

 

 

 

 

Cette Année, les enfants du PS et de CP ont participé à la réalisation d’un court métrage dans le cadre du festival du film, « Court-ci,Court-ça ». Les objectifs principaux de ce projet étaient :

Créer un court-métrage avec la tablette numérique

Rendre les élèves auteurs d’une production culturelle

Fédérer tous les membres d’une classe dans un projet collectif

Le festival se définit à la fois comme :

★ Un temps de création au cours duquel les élèves deviennent totalement auteurs d’une œuvre cinématographique

★ Un événement culturel permettant aux élèves: d’une part de présenter sur grand écran leur production; d’autre part d’endosser successivement deux rôles complémentaires, réalisateurs puis festivaliers

★ Un lieu d’échange autour d’un objet culturel commun, le cinéma.

L’ origine du festival

Une absence de festival de création pour les enfants des écoles élémentaires et maternelles

La plupart des festivals de films propose aux enfants d’être spectateurs et non créateurs.

Utiliser la tablette numérique comme outil de production

De nombreuses écoles utilisent maintenant les tablettes numériques dans les classes. Ce projet permet aux enseignants de les utiliser comme des outils au service d’un projet.

De plus, l’avantage principal de cet outil pour ce projet est qu’il permet aux élèves de participer à toutes les étapes de la réalisation d’un film : tournage, prise du son et des dialogues, jeu d’acteurs, montage des séquences…

Un projet interdisciplinaire riche

Les activités pédagogiques liées au cinéma sont toujours d’une grande richesse pour les élèves.

De nombreuses compétences du socle commun sont mises en œuvre autour d’une pédagogie de projet.

Réalisation du film

Les modalités obligatoires pour participer au festival :

✓ Présenter le film le jour du festival à la Cinémathèque de Toulouse.

La tablette est le SEUL outil autorisé (de la captation au montage).

✓ Inscrire le film dans le thème du festival, cette année l’Histoire .                                                         

✓ La durée d’un film sera d’ 1 min 30 s minimum à 4 min maximum générique inclus.

Un seul film sera proposé par chaque classe participante.

✓ Chaque production sera accompagnée d’une affiche de film.

✓ Présentation le jour du festival du film en 2 min par les élèves sur scène.

✓ Les techniques cinématographiques autorisées avec les tablettes sont les suivantes :

. vidéo

. film d’animation

. film documentaire, interview

. film muet

. film de marionnettes

. effets spéciaux

✓ Les films peuvent être d’inspirations variées:

  • fiction inventée
  • adaptation
  • documentaire
  • film burlesque
  • film d’animation avec pâte à modeler, legos, peluches, formes géométriques

Partenariat avec la Cinémathèque de Toulouse, le jour du festival

Plus qu’un festival, il s’agit de rencontres cinématographiques pour visionner les œuvres des uns et des autres. Un jury a remis à chaque classe une mention spéciale pour valoriser un point fort de chaque film (par exemple, mention spéciale pour le scénario, ou la bande-son, ou les costumes, etc…).

 ” Le Roi malade et la Fleur magique”  Court-métrage de la classe de CP

Paroles des élèves :
Le thème, cette année, étant l’Histoire. Nous avons choisi la période du Moyen-Age parce qu’on a travaillé dessus.

  • “On a lu un album et réalisé une maquette de château fort , on aime les rois, les reines, les chevaliers et les princesses !
  • On a cherché des personnages dans des livres que nous avions rapportés de la maison.
  • On a choisi de parler d’un roi malade. Par petits groupes, on a réfléchi sur les étapes de l’histoire, comment sauver notre roi?
  • On a fabriqué une fleur magique . On a rapporté des costumes de la maison, des accessoires…
  • On s’est partagé les différents rôles, acteurs, réalisateurs…On a inventé les dialogues.
  • On a beaucoup aimé répéter nos rôles et apprendre notre texte. C’était chouette de filmer dans le champ et de terminer par un banquet !
  • On a appris à filmer et prendre des photos avec la tablette. On a aimé apprendre la technique du fond vert .
  • Le montage terminé, il fallait rajouter la musique et les bruitages.”
    Nous sommes contents de notre film. Nous l’avons vu en grand à la cinémathèque, c’était super. Nous avons reçu le prix de la mise en scène et des costumes ».